8 mars

À l'occasion de la journée internationale des droits de la femme, voici l'histoire de quelques grandes femmes dont les rues de Saint-Sulpice portent le nom.

𝐋𝐨𝐮𝐢𝐬𝐞 𝐌𝐢𝐜𝐡𝐞𝐥
Figure emblématique de la Commune de Paris (1871), du mouvement anarchiste et ouvrier, elle était surnommée "La vierge rouge" par Verlaine. Institutrice, considérée comme une pionnière du féminisme, elle écrit dans ses mémoires "Notre place dans l'Humanité ne doit pas être mendiée, mais prise." Aujourd'hui en France, 190 établissements scolaires et une rue à Saint-Sulpice portent son nom.

𝐌𝐚𝐫𝐢𝐞 𝐋𝐚𝐮𝐫𝐞𝐧𝐜𝐢𝐧
Artiste peintre, illustratrice, graveuse, poétesse, décoratrice,... Marie Laurencin a participé à la naissance de l'Art moderne, a contribué à la renommée du Cubisme et du Dadaïsme et a même créé son propre style, le Nymphisme.

𝐉𝐞𝐚𝐧𝐧𝐞 𝐝𝐞 𝐁𝐨𝐮𝐥𝐨𝐠𝐧𝐞
La rue qui porte son nom à Saint-Sulpice est perpendiculaire à la rue des faux Écus et parallèle à la rue du Duc de Berry, son premier époux. En 1416 à la mort de celui-ci, elle se remarie avec un Comte qui la maltraite et la ruine... Jeanne se retire alors au Castela de Saint-Sulpice où elle frappe de la fausse monnaie. Ce crime de lèse-majesté lui donne son surnom : Jeanne la faussaire !

𝐄𝐥𝐢𝐬𝐚 𝐋𝐞𝐦𝐨𝐧𝐧𝐢𝐞𝐫 
C'est elle qui a fondé l'enseignement professionnel pour les femmes en France. Née à Sorèzee en 1805, elle a aussi créé la Société de protection maternelle en 1856 qui donne une instruction aux jeunes filles pauvres. Une impasse porte désormais son nom à Saint-Sulpice.

𝐌𝐚𝐫𝐢𝐞 𝐂𝐮𝐫𝐢𝐞
Physicienne et chimiste d'exception née en Pologne et naturalisée française. Marie Curie est la première femme à obtenir 2 Prix Nobel (1903 et 1911) pour ses recherches sur les radiations, le Polonium et le Radium. Elle est également la première femme professeur à la Sorbonne. À Saint-Sulpice, la rue qui porte son nom est celle du Pôle Santé.